Tuesday, 24 April 2018

Traiter à temps l’Hallux Valgus, par la podologie et le shiatsu


Non, Hallux Valgus n’est pas le nom d’un centurion romain dans Astérix, mais une déformation douloureuse des pieds, plus précisément une déviation du premier métatarsien (os du squelette de l’avant-pied) vers le milieu du corps. Le gros orteil « rentre » peu à peu  au-dessous ou au-dessus de l’orteil voisin. En langage de tous les jours, on parle de « l’oignon du pied ».

Shinmon Shiatsu collabore sous un même toit avec Pedicentre, cabinet de podologie et de pédicures médicales,  et les deux disciplines en présence (podologie et shiatsu) peuvent vous aider, à leur façon, à soigner à temps un Hallux Valgus, et à éviter ainsi des moments très pénibles. Comme pour tant de choses, la prévention et la prise en charge dès les premiers symptômes ou douleurs donneront les meilleurs résultats.

Voici donc une explication, et ce que nous pouvons faire pour vous.

Problèmes, causes et pathologies

A la jonction du métatarsien et de la première phalange va apparaître une « bosse »sur la partie
médiale du pied, qui frottant contre le soulier peut créer une inflammation (appelée bursite).
Cette déformation est la pathologie la plus fréquente de l’avant pied.

Parmi les causes identifiées :
  • Une prédisposition/ hérédité familiale, touchant principalement les femmes
  • Favorisée ou majorée par l’âge (quarantaine, cinquantaine…)
  • Favorisée par le port de chaussures à talons haut et à bouts étroits

Cette déformation articulaire s’accentue de manière progressive et à une vitesse variable, créant une gêne au chaussage. La déformation s’aggrave progressivement,  la bursite grossit et le pied se déforme.  Les douleurs peuvent être intenses. Apparaissent ainsi des hyper appuis plantaires douloureux avec développement de durillons sous le pied et des cors sur les orteils latéraux qui évoluent progressivement en «  griffes ».

En cas de non-traitement, le risque principal est l’ouverture de la peau, avec possibilité d’infection de la bourse (bursite infectieuse) puis de l’articulation (arthrite) et enfin des ostéites. Cette situation peut devenir très grave pour les diabétiques entre autres. En effet, la perte de sensibilité aux pieds (neuropathie) et le risque d’artérite, rendant difficile la cicatrisation, peuvent mener, chez les diabétiques à de graves problèmes, allant jusqu’à l’amputation.

Traitement non-chirurgical, réalisé par votre podologue

Un traitement non-chirurgical, entamé à temps, devra permettre d’éviter une opération.

Plusieurs possibilités, selon le cas :
  •          Le port de chaussures larges et souples, en aucun cas serrantes ou avec des talons
  •         Un moyen mécanique
     
    •       la confection d’une orthèse plantaire. Réalisée sur place en une dizaine de minutes, l’orthèse consiste en un « boudin » de silicone qui maintiendra le gros orteil éloigné de son voisin. Elle peut se porter avec les chaussures en journée.
    •           Un correcteur nocturne ou une orthèse rigide pour la nuit peuvent également être envisagés.
  •            Un traitement antalgique est également possible

Quel que soit le problème aux pieds, les  personnes diabétiques devraient, plus que tout autre, faire surveiller étroitement  et soigner leurs pieds par un podologue, pour les raisons évoquées  plus haut.

Traitement chirurgical

La chirurgie consiste à ré-axer votre premier orteil, par une ostéotomie (on enlève la saillie osseuse) et un allongement des tendons et articulations. On peut implanter des vis, agrafes et broches en métal. 

La rééducation est longue et relativement douloureuse. La chirurgie n’interviendra donc qu’en dernière extrémité, et si les douleurs consécutives à l’Hallux Valgus ne sont plus maîtrisables. C’est donc évitable, si on s’y prend à temps.

Traitement par le shiatsu

D’inspiration orientale et de nature énergétique, le shiatsu propose une lecture des causes de l’Hallux Valgus.

Il considère le trajet des méridiens dans la zone concernée par la déformation et va aider le corps à rétablir une situation énergétique correcte.

L’Hallux Valgus étant articulatoire, nous allons tout de suite soupçonner la fonction du Foie, qui règle, notamment, tendons et articulations.  De plus, ce méridien débute son trajet sur le gros orteil, du côté du 2ème métatarse.  Sur ce même orteil, de l’autre côté, démarre un autre méridien, la Rate. Le Foie, plus fort que la Rate, tire vers lui et occasionne la déformation. C’est un peu comme ce jeu Anglais du tug of war (tir à la corde) où deux équipes essaient d’amener la corde dans leur camp, en déstabilisant l’autre équipe. 

Si le Foie est trop fort, on examinera également sa relation à d'autres organes, au travers des cycles d'engendrement et de contrôle. Y a-t-il déséquilibre sur les Reins et les Poumons ?  

Travailler les Reins aurait par ailleurs du sens, particulièrement dans ce cas,  ce méridien commençant sur la plante du pied et remontant sur le côté intérieur de la jambe, avec le Foie et la Rate, les rejoignant brièvement au point dit « saninko » (trois réunions Yin) pour se retrouver avec eux au niveau du genou à d’infimes distances.

Donc, le shiatsu consistera probablement dans les grandes lignes  – outre le ressenti particulier propre à chaque traitement - à calmer le Foie, tonifier la Rate, harmoniser les Reins, au niveau du pied et en remontant la jambe jusqu’au genou. On libèrera bien les articulations au passage. Et puisque l'Hallux Valgus est en rapport avec la posture, un travail sur les malléoles interne et externe, et un renforcement des lombaires seront également pertinents.  Le port de chaussures à talons hauts s’avère particulièrement nocif  pour les lombaires, surtout si une lordose ou hyper-lordose (bas du dos creusé) est déjà présente.   

L’apparition d’une grosseur sur le pied indique une accumulation, une stagnation et des étirements/massages/légères percussions sur le pied permettront de remettre en route la circulation de l’énergie.

S’interroger sur les causes profondes

Bref, on peut faire pas mal de choses en local pour soulager et atténuer. En amont, il sera intéressant de chercher les causes profondes. Un déséquilibre sur la fonction du foie ne signifie pas pour autant que vous avez un problème au foie. 

L’origine peut-être alimentaire, dans votre style de vie, émotionnelle, une accumulation de toxines… Il faudra examiner votre style de vie, de façon générale.

Enfin, nous sortons du shiatsu, mais la phyto propose également des solutions (laurier, huile de ricin…) Et il y a aussi les bains de pied (sel d’Epsom) que nos grands-mères  prenaient fréquemment parce qu’ils soulageaient bien des maux. Un phytothérapeute, herboriste, naturopathe, pharmacien spécialisé pourra vous conseiller utilement.

Podologue, praticien de shiatsu et autres thérapeutes… tout le monde est d’accord pour dire que la prévention, ou la prise en charge des problèmes au tout début, offrent les meilleures chances de succès et permettent d’éviter une intervention lourde. On remarque que beaucoup de personnes font prendre soin de leurs pieds, car, forcément, la douleur se rappelle à elles dès qu’elles posent le pied par terre. Mais l’Hallux Valgus n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de cette démarche de précaution qui devrait toujours guider notre vie, dès qu’il s’agit de notre santé, et même si cela ne fait pas (encore) mal.

Action !


Pour un traitement en podologie : Dany Colot – Tel. : 02 -280 18 37

Pour un traitement shiatsu : Stéphane Cuypers –  Tel. : 0471-40 56 95

No comments:

Post a comment