Wednesday, 22 August 2018

Vivre et pratiquer au temps solaire vrai – L’horloge circadienne

Si la médecine occidentale s’intéresse au rythme circadien à cause des processus physiologiques liés à la lumière du jour et aux saisons (le Prix Nobel de Médecine 2017 a même été décerné à des travaux sur l’horloge biologique), il y a longtemps que les Orientaux ont remarqué que le cycle de distribution du Ki dans le circuit des méridiens suit un schéma horaire.

C’est ainsi qu’ils ont divisé la journée en douze périodes et associé à chaque période un organe ou une entraille, représenté(e) par un méridien, et donc une certaine qualité d’énergie.

A noter qu’il ne s’agit pas d’ailleurs de 12 périodes de deux heures, mais bien de douze heures, la journée étant divisée en 12 dans la Chine antique. 12 heures, 12 animaux du Zodiaque, 12 méridiens…

Le tableau circadien


Pour rappel, les méridiens se répartissent comme suit sur l’horloge circadienne : 
  • Poumon : 3h-5h  
  • Gros Intestin : 5h – 7h  
  • Estomac : 7h – 9h 
  • Rate/Pancréas : 9h – 11h  
  • Cœur : 11h – 13 h  
  • Intestin Grêle : 13h – 15h 
  • Vessie : 15h – 17h 
  • Reins : 17h – 19h 
  • Maître de Cœur : 19h – 21h 
  • Triple Réchauffeur : 21h – 23h 
  • Vésicule Biliaire : 23h – 1h 
  • Foie : 1h – 3h

A partir de là, on peut commencer à associer.

L’heure du Bœuf n’est pas l’heure du Tigre


Prenons l’heure du Bœuf, entre 1h et 3h du matin. Au Japon, c’est l’heure où les Yôkai sortent, les êtres mystérieux, Oni, Kappa, Tengu, serpents, dragons, fantômes, gardiens et objets ensorcelés… Il vaut donc mieux dormir à cette heure-là pour ne pas faire de mauvaises rencontres. D’ailleurs, toute la Nature dort et est immobile à ce moment. 

Chez les humains,c’est l’heure du Foie, qui effectue le grand nettoyage du corps. Un Foie perturbé peut d’ailleurs provoquer rêves abondants et cauchemars. Les démons se promènent à l’extérieur et à l’intérieur. Si nous avons une activité quelconque à ce moment, même intellectuelle, le Foie ne pourra pas remplir sa mission de nettoyage et nous nous retrouverons avec des toxines dans le corps, d’où fatigue, raideurs, lever difficile, migraine, mauvaise humeur, colère …


L’heure des Poumons, ou heure du Tigre suit de 3h à 5h. Le Tigre peut passer en quelques secondes d’un sommeil apparent à une activité débordante (comme les chats). Son énergie puissante est disponible à la moindre sollicitation. Les Poumons sont le début de la vie, le premier inspir, la prise d’énergie nouvelle et le nettoyage des toxines également. C’est le moment où l’esprit est bien clair et tranquille. Ce n’est pas pour rien que les moines Zen commencent à méditer à trois heures. Le Poumon commence la journée, c’est l’organe le plus important, le Premier Ministre.

5h – 7h est l’heure du Gros Intestin (Lièvre), fonction similaire aux Poumons, mais ancrée dans la matière. Les naturopathes ont raison de nous dire que le lever est le meilleur moment pour aller à selle. L’Intestin évacue tout ce dont le corps n’a pas besoin en début de journée. On se sent léger et d’attaque.

Et ainsi de suite pour chaque période.

Un bel outil pour nous comprendre et nous respecter


Le rythme circadien établi par la Médecine Chinoise est donc un outil intéressant : 
  • pour comprendre les mouvements de l’énergie, ses enchaînements et le fonctionnement des organes dans notre corps. L’heure à laquelle certains symptômes apparaissent peut par exemple nous aiguiller vers un organe précis.
      
  • pour harmoniser nos activités le mieux possible à cette circulation de l’énergie dans le corps. Ne pas travailler quand il vaut mieux dormir ou le contraire, par exemple.
  • pour devenir conscient, de manière générale, de la qualité d’énergie de chaque moment de la journée et de notre interrelation aux cycles diurnes, nocturnes, saisonniers, astrologiques, astronomiques…

Se baser sur l’heure solaire


On constate donc un afflux d’énergie à des heures constantes sur les méridiens (heures de plénitude normale de l’énergie) et ces heures sont données en heures solaires.  

Donc à l’heure qu’il est réellement selon la position du soleil à un endroit donné, car les Anciens ne connaissaient pas d’autre heure.

Jusqu’il y a peu, quand un client me parlait d’un symptôme et que je lui demandais s’il pouvait y associer une heure précise, je me contentais de déduire une heure en hiver et deux heures en été, histoire de retrouver « l’heure solaire ». 

Mais ce n’est pas juste. Je dois en effet savoir à quelle heure le soleil passe au zénith pour définir midi. Et je ne peux pas le savoir en regardant ma montre.

L’inexactitude de nos montres


Quand il est midi à ma montre, il n’est pas midi pour le soleil, car l’heure de la montre est réglée par des conventions internationales (le temps UTC, ou GMT). Ce temps, basé sur la division de la planète en méridiens (temporels, ceux-là, les fuseaux horaires), me donne l’heure qu’il est légalement dans mon fuseau horaire (+ 1 par rapport à Greenwich), mais pas l’heure exacte à l’endroit où je suis, ici et maintenant.

On a en effet défini – au début du XXème siècle - une heure légale, basée sur le méridien de Greenwich, qui est l’heure solaire vraie + 3 corrections : 

  • L’équation du temps, qui tient compte de la course irrégulière de la Terre autour du soleil, mais on fait comme si elle était toujours égale à 24 heures (temps solaire moyen); 
  • La correction de longitude, 4 minutes par degré, qui permet de passer au temps solaire universel ; 
  • La correction « Eté – Hiver », pour nous +2 heures et + 1 heure par rapport à Greenwich (GMT), qui permet de passer à l’heure légale.

Ce qui a pour conséquence qu’en fait, nous ne savons plus jamais quand il est vraiment midi. Déduire 2 heures en été et 1 heure en hiver n’est pas correct, sauf si nous habitons à Greenwich. Nous nous trouvons en effet en Belgique quelque part entre le GMT et le GMT +1.
Au fait, pourquoi a-t-on abandonné l’heure solaire vraie depuis une petite centaine d’années ? A cause du « progrès », de la rapidité des déplacements, et pour des raisons d’hégémonie politique. 

Imaginez le carnage pour un simple horaire de train.  Midi en temps solaire vrai ne tombe pas au même moment à Paris et à Bruxelles. Alors, combien de temps met le train ? Et quelle heure choisit-on pour l’arrivée ? Dans un sens il va plus vite que dans l’autre, alors qu’en fait non..

L’heure solaire vraie est celle du cadran solaire, ou du clocher qui sonnait midi quand le soleil passait juste au zénith. Elle rythmait la vie du village, les pauses dans les champs, les prières des moines… 

La perdre, au même titre que des rythmes de vie saisonniers, nous a fait perdre un peu plus … le Nord.


Le bonheur d’être connecté … à l’Univers


Mais c’est ainsi.  N’empêche que pour mes shiatsu et en tant qu’habitant du système solaire, j’aimerais connaître l’heure solaire vraie. Je n’ai pas de cadran solaire, ni les capacités d’un astronome pour calculer tout cela.

La réponse est dans … mon smartphone. Car, évidemment, et pour d’obscures raisons, on a inventé des applications qui restituent l’heure solaire vraie de l’endroit où on se trouve, géolocalisation aidant.

Ainsi, j’ai installé « Solar Time Free », qui me donne l’heure vraie à tout moment. La différence pour Bruxelles en été est d’environ 1h45 en avance sur le soleil. En hiver, elle sera inférieure à 1 heure.

Question d’exactitude et d’alignement aux rythmes du Ciel


L’avantage pour le shiatsu ? Je ne peux plus me tromper dans ma recherche des organes à la base d’un symptôme en rétablissant l’heure solaire vraie, qui est à la base de l’horloge circadienne.

Détail de quelques minutes ? Chipotage ? Dans notre monde toujours plus déconnecté de la Nature, des saisons, des mouvements des astres, il me semble souhaitable de coller le plus possible aux mouvements de l’Univers et de faire abstraction des conventions humaines. 

Microcosme = macrocosme, notre corps est régi par les mêmes lois, à retrouver et à observer.

Et j’aime savoir quand il est exactement midi, ce moment où la journée culmine et où l’énergie bascule lentement d’un Yang croissant vers un Yin croissant, un imperceptible changement d’énergie, certes, mais en pleine conscience.

Tant qu’à être connecté, autant que ce soit à l’Univers…